Une causette instructive ... Je retrouve ce message, canalisé par l' Éternel, en Décembre 2015, que j'avais noté rapidement, et je demande à mon Jean-Claude, de m'aider à le mettre en forme, pour le publier, ce jour, le 30 Octobre 2016. - Ben dis donc, ma Rara, toi qui aime que « ça saute », ce fut un grand saut ! Toi qui est toujours pressée, ce fut un saut de … onze mois ! - L'Éternel nous conte sa vérité, à propos de la prière "Le prologue originel de Jean de Bethsaïde". - Ce 3 Décembre 2015, à 23 heures 27, je venais de prier : « Et la gloire de Yahvé notre Dieu, régna sur le monde,     Pleine de grâce et de vérité,     Pour des siècles et des siècles.   Amen » Je suis tellement prise par ma prière, qu'au lieu de dire : « Pleine de grâce et de vérité ... » ... je priai : « Pleine de grâce et de fidélité ... » … comme c'est écrit dans l'ancienne prière « Le prologue de Saint Jean ».  Je n'avais pas fini de dire le mot « fidélité », que l’Éternel, traversa ma pensée, et intervint : - Pas « de fidélité » : vous êtes un peuple infidèle ! - Mon Éternel, ai-je bien entendu ? - J'appelle mon grand, qui, toujours aussi gentiment, vient à moi.  Comment comprends-tu cela, mon Nanon  : « Je n'ai pas à être fidèle, à un peuple infidèle ! » - Si son peuple se conduit mal, il ne va pas leur dérouler un tapis rouge, avec tous les honneurs ! Oui, il est obligé de sévir, bien qu'il préfèrerait le contraire, afin de remettre les pendules à l'heure ! Et l'Éternel lui répond : -Mais, mon Éternel ... ceci me peine ! - Mais ma Rara, tu n'aimes pas « pleine de grâce et de vérité » ? - Oui, mon Éternel, mais ton « peuple infidèle » me peine !   Ce jour, 30 octobre 2016, en continuant de taper le texte, Jean-Paul intervient dans notre parlotte : - Il ne faut pas mettre tout le monde, dans le même panier ! - Mais encore ? Développe ta pensée ! - On ne peut pas réduire la totalité de l'humanité, dans un seul mot : « peuple » ! - Pour toi, Jean-Paul, que signifie le mot « peuple » ? - Tous les humains n'ont pas le même comportement, on ne peut pas les regrouper sous un seul et même mot ! - Qui n’en n’a pas ! - Eh bien vois-tu, je regroupe sous une seule dénomination, tous ces individus, sous le mot « peuple ». Je vois ma Rara froncer les sourcils ... Je sais qu'elle n'aime pas, le mot « individu ». - Ah, cette Rara, toujours aussi sensible ! Alors, comme ça, tu trouves que le mot « individu » est péjoratif ? - Parfaitement bien, mon Éternel ! Nous sommes des « êtres », et ces « êtres » sont ton peuple,  peuple de Yahvé, Notre Dieu ! - J'en prends note ! Que penses-tu de la répartie de ma Rara, Jean-Paul ? - Tout ceci est ma Création, peuple de Dieu !  Eh bien dorénavant, j'enlèverai ce mot « individu », de mon vocabulaire ! J'aime chaque « être », de mon peuple. Cela te va-t-il, ma Rara ? - Parfaitement bien, mon Éternel ! Merci, grand merci, de ce message, qui me cause grande joie ! - Ce que j’aimerais, c’est que le peuple de Dieu, mon peuple, se réconcilie avec la nature !  Et toi, mon bon Jean-Claude, comment définis-tu ce mot « individu » ? Retour à la page « Conversations avec le Très-Haut »